Enjeux et contexte

Les premiers secours sont définis comme étant l’ « ensemble des gestes de secours reconnus destinés, en situation d’urgence, à préserver l’intégrité physique et psychique d’une victime d’accident ou de maladie, notamment en attendant l’arrivée des secours organisés ». Dès lors, ils constituent un véritable enjeu de santé et de civisme.

Dans la chaîne de secours, le témoin de l’incident est le premier maillon de cette chaîne et il doit initier les secours. Limitée au plan technique, son intervention vise essentiellement à permettre la survie immédiate :

– contrôle d’une hémorragie externe,
– rétablissement de la liberté des voies aériennes supérieures,
– établissement d’une circulation sanguine,
– …

Les gestes retenus sont simples, praticables sans matériel spécialisé, d’une efficacité prouvée et mesurée scientifiquement. Ils sont complétés par la mise en sécurité du site et l’appel aux services de secours et de soins d’urgence.

Actuellement, le déficit d’apprentissage En France est trop important. On évalue à 10% environ les personnes formées aux gestes qui sauvent, alors qu’il y en a 20% en Allemagne, 30% en Scandinavie et 40 % aux Etats-Unis.Passer ne serait-ce qu’à 20 % sauverait environ 10.000 vies par an en France.

Plusieurs textes de lois rendent obligatoire cette formation  pour les entreprises, l’éducation nationale, les collectivités locales :

– Août 2004 :
La loi de Modernisation de la sécurité civile qui oblige l’intégration de la formation aux premiers secours dans les programmes scolaires.
– Mai 2006 :
La circulaire du 24 mai 2006 qui impose une sensibilisation et une formation à la prévention des risques, services secours et premiers secours.
– Juillet 2007 :
L’arrêté du 24 juillet 2007 fixant le référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à l’unité d’enseignement « Prévention et Secours Civiques de niveau 1 ».
– Article R.241-39 :
L’article R.241-39 du code de travail qui prévoit la formation obligatoire de secouristes dans les entreprises publiques ou privées en fonction des effectifs et des risques propres à l’entreprise (dispositif SST « sauveteur secouriste au travail »).

Les formations les plus significatives au secourisme de base en France sont les suivantes :

Dénomination

Durée

Public

A.P.S. (Apprendre à Porter Secours) Ecole primaire
A.M.D. (Alerter Masser Défibriller) 1 heure Grand public
I.G.P.S. (Initiation aux gestes de premiers secours) 1 heure 1/4 Dans le cadre de la journée d’appel de préparation à la défense (J.A.P.D.)
P.S.C.1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1) 12 heures Grand public, collégiens, lycéens
S.S.T. (Sauveteurs Secouristes du Travail) 12 heures Salariés, élèves de lycées professionnels et techniques
premiers secours

Posts récents

Catégories